Comment procéder à l’isolation des combles en charpente fermette ?

Isolation

L’isolation des combles permet non seulement de réduire les ponts thermiques, mais aussi de faire des économies d’énergie non négligeables. Il existe notamment plusieurs solutions pour l’isolation de derniers, à l’instar de l’isolation des combles en charpente fermette. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le sujet.

L’isolation semi-rigide entre les chevrons

Les isolants semi-rigides de laines minérales existent en rouleau ou en panneau et permettent de renforcer l’isolation intérieure et extérieure de la maison. Comme la laine minérale est facilement malléable, elle peut être insérée entre les chevrons ou les fermes. Il convient tout de même de rappeler que pour une pose efficace, il faut que les panneaux soient plus larges de 10 mm au minimum par rapport à l’espace à isoler.

Si le toit propose une sous-toiture alors, veillez à les appliquer contre la sous-toiture afin d’éviter les courants convectifs. Lorsque la pose se fait sur un toit sans sous-toiture, il faudra éviter de les coller directement sur les éléments de la toiture.

L’isolation par matelas souples de laines minérales

L’isolation par matelas souples de laines minérales est parfaite sur les toitures de forme classique et dont la distance entre les fermettes est constante. Commencez par disposer les rouleaux de laines minérales sur la partie inférieure de la structure du toit en y agrafant progressivement les languettes de manière à ce qu’elles se superposent. Recouvrez ensuite le tout avec une bande adhésive ou une latte en bois pour garantir l’étanchéité à l’air de l’installation.

Dans le cas d’une rénovation avec sous-toiture, les matelas doivent être directement appliqués contre la sous-toiture. Si la toiture ne présente pas de sous-toiture alors l’isolant doit être maintenu à bonne distance des éléments de couverture.

L’isolation par plaques rigides

Les plaques rigides de mousse synthétique ou de verre cellulaire assurent également une bonne isolation thermique et phonique. Concernant leur pose, elles se glissent doucement entre les fermes de manière à créer un espace permettant le passage des conduites ou l’encastrement d’appareils du côté intérieur.

Encore une fois, la pose contre la sous-toiture n’est conseillée que si la toiture présente une sous-toiture. Dans le cas contraire, il faut les laisser à bonne distance de cette dernière. Enfin, pour assurer l’étanchéité de l’air, vous devrez penser à coller des bandes adhésives de joints sur les rebords. Même si contrairement aux charpentes traditionnelles, les charpentes fermettes sont légères et économiques mais surtout, leur isolation est nettement plus facile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA